Xiaomi débute la commercialisation du Redmi Note 9S [Global version]

Malgré les difficultés qu’on certains constructeurs de smartphones à commercialiser leurs produits à cause de toute la crise sanitaire que traverse le monde en ce moment, Xiaomi a décidé tout de même de débuter la commercialisation globale le Redmi Note 9S, le successeur naturel du Redmi Note 8 Pro. [La version chinoise est commercialisée sous le nom de Redmi Note 9 Pro]

Commercialisé dans la même fourchette de prix que son prédécesseur, c’est-à-dire environ 40.000 DA (ou 200 €), Le Note 9S n’est au fond qu’une itération nécessaire, mais quelque peu ‘ennuyante’ par son manque d’innovation.

Seul de l’encoche qui contient le capteur photo avant ‘selfie’ de 16 MP a changé, basculant vers un du punch-hole au lieu du Waterdrop proposé depuis le Redmi Note 7, début 2019. Cette même dalle reste toujours en IPS-LCD avec une résolution très correcte de FHD+ 1080p.

Un retour en arrière pour la photo

A l’arrière de l’appareil on retrouve un module contenant les quatre capteurs photo, un peu à la Galaxy S20, mais plus au centre. Ce dernier est composé d’un capteur principal de 48MP (contre 64MP pour le Note 8 Pro), d’un capteur de 8MP ultra-grand-angle, un autre de 5MP pour la macro et enfin un 2MP pour la profondeur (effet bokeh).

Du haut-milieu de gamme

Sous le capot, on retrouve l’excellent SD720G ainsi que 4 ou 6 Go de RAM pour 64 ou 128 Go de mémoire interne de stockage. On retrouve aussi une énorme batterie de 5.020 mAh, qui ferait de lui un téléphone de 2 jours d’autonomie.

Redmi Note 9S : Xiaomi dévoile son nouveau champion à moins de 200 €

Verdict

Au final, on se rend vite compte qu’à part un processeur ‘un peu’ plus capable que celui de son prédécesseur, le Redmi Note 9S peut être considéré comme inférieur au Redmi Note 8 Pro en bien des aspects. Il est donc préférable de s’en tenir à son Note 8 Pro, ou voir du côté d’autres constructeurs.