Xiaomi – Plusieurs applications seront indisponibles sur les versions indiennes

Il y a quelques semaines, le gouvernement indien avait procédé au banissement de 59 applications chinoises, suivies un peu plus tard par 47 autres. De ce fait, le constructeur mobile No 01 dans le subcontinent, Xiaomi (et Redmi), a été obligé d’apporter des modifications à sa MIUI afin d’éviter d’avoir des problèmes liés à la distribution de software non autorisé dans le pays.

Il faut aussi savoir que certaines applications préchargées sur les appareils Xiaomi, Redmi et Poco font partie de la longue liste des applications bannies pour des raisons de sécurité nationale. On pourrait ainsi citer :

  • Mi Browser Pro : le navigateur internet de chez Xiaomi
  • Mi Community : forum dédié aux fans de la marque
  • Mi Video Call : une alternative à Hangouts
  • Clean Master : optimiseur de la gestion du matériel (RAM, mémoire…)
  • …Etc.

Une décision officielle

Sur son compte Twitter officiel, Xiaomi a tenu à rassurer ses utilisateurs indiens (mais surtout le gouvernement), que la nouvelle version de la MIUI destinée aux smartphones « Made In India » (ou INDIAN Version) est 100% en complaisance avec les lois en vigueur dans le pays.

On aura ainsi pu lire que :

  1. Aucune application bannie ne sera disponible
  2. MIUI Cleaner (le nettoyeur intégré au système) n’est pas basé sur Clean Master qui est une application bannie par le gouvernement indien.
  3. 100% des données personnelles des Indiens resteront en Inde.

Le tweet contenant le communiqué entier

Des conséquences qui vont au de-là du territoire indien

Il en va sans dire que cette nouvelle décision ne concernera pas uniquement le territoire indien, mais de nombreux autres pays comme l’Algérie, où la majorité des smartphones de la marque disponible sur le marché viennent d’Inde (via Dubai).

L’utilisateur algérien pourrait ainsi se retrouver sans ces applications dès la prochaine mise à jour de la MIUI, à moins que sa distribution soit basée sur la localisation géographique de l’appareil et non pas sur la destination originelle du hardware.