Temps de lecture : 2 minutes

Xbox, filiale de Microsoft, constructeur de consoles de salon et éditeur de jeux vidéo vient de dévoiler le nom, mais surtout le design de sa prochaine console qui s’appellera désormais la : « Xbox Series X » après avoir été référencée pendant des mois sous le nom de code Project Scarlett.


Annoncée suite une bande-annonce cryptique lors des Games Awards 2019, l’événement qui récompense les meilleurs jeux vidéo de l’année, la Xbox Series X a directement clivé les fans quant à son design en monolithe, très sobre et minimaliste qui rappelle fortement 2001 : L’Odyssée de l’espace, le célèbre Space Opera de Stanley Kubrick.

Pensée pour être posée à la verticale, la nouvelle console de chez Xbox qui sera lancée durant la saison des fêtes 2020, pourra néanmoins être penchée sur côté, afin qu’elle soit mise dans un meuble télé par exemple, mais il va falloir faire très attention à la bouche d’aération sur qui encombre la lourde tâche de refroidir cette bête de puissance selon les dires de Phil Spencer, le PDG d’Xbox.

Déclarée comme étant 4 fois plus puissante que la Xbox One X, la console la plus puissante du monde à l’heure qu’il est, on pourra s’attendre à ce qu’elle puisse faire tourner certains jeux aisément sur une résolution de 4K avec au moins 60 images par seconde au compteur.

On s’attend aussi à ce qu’elle ait un input en 8K, c’est-à-dire qu’elle pourra afficher du contenu multimédia, souvent moins gourmand en puissance, avec une résolution UHD de 7680 × 4320, dont les téléviseurs compatibles coutent aux environs de 8.000 euros à l’heure qu’il est, chose qui risque de changer très bientôt avec la démocratisation de la 4K.

Quant au prix de la bête, il n’a clairement pas été annoncé, mais on s’attend à ce qu’il soit fixé aux environs des 499$ car un récent leak concernant la Sony PlayStation 4 l’avait située à ce prix et que Phil Spencer avait dit qu’il ne voulait pas refaire les mêmes erreurs qu’ils avaient commises en 2013 lors du lancement de la Xbox One avec un prix 100$ plus cher que la compétition.

A lire aussi