À partir du vendredi 07 juin 2019, il est devenu impératif pour les citoyens de plusieurs nationalités, dont l’Algérie de communiquer leurs comptes sur certains réseaux sociaux comme Facebook et Twitter lors de la procédure de demande d’un visa américain.

Dans un temps antérieur, le département d’État avait d’ores et déjà indiqué dans un communiqué qu’ils demandaient déjà certaines informations comme les coordonnées de la personne, son historique de voyage ainsi que des informations concernant certains membres de sa famille.

Une preuve de bonne foi

On est d’ailleurs plus que certain qu’avec le simple fait de renseigner le nom de son compte sur un réseau social suffit pour que le gouvernement américain ait accès à toutes les photos, historique de localisation ainsi qu’aux discussions privées qui s’y trouvent. On ignore cependant comment ces données personnelles seront utilisées, et surtout, sous quelles règles de confidentialité vont-elles être traitées.

Le département d’État finit quand même par reconnaitre que ces nouvelles procédures ont comme but de protéger les citoyens américains, on se doute bien donc que ces nouvelles exigences soient liées à des questions de sécurité, autrement dit le risque terroriste.  .

A lire aussi

Donnez nous votre avis :