Il y a quelques jours et à la surprise générale, Donald Trump a été élu président des Etats-unis. Pour y arriver, Trump a joué sur la fibre de la haine et la propagande et faisant des promesses à tout va. L’une de ces promesses étant l’arrêt complet de l’importation de produits « Made in China », inutile de dire que la Chine ne l’a pas très bien pris.

Au cours de sa comagne présidentielle Donald Trump avait dénoncé fortement le système économique actuel des Etats-unis en disant qu’il était trop imparfait et qu’il reposait sur le commerce de la Chine. La Chine qui toujours selon Trump est en train de couler les états unies en leur imposant des limitations liées à l’environnement (Ndlr : Les USA sont le pays le plus poluant du monde).

Suite à l’élection de Trump, la Chine a répondu aux accusations et aux menaces sur son journal officiel. Le discours est on ne peut plus clair : si Trump déclare la guerre commerciale à la Chine, les produits américains en souffriront énormément. Ainsi, le journal mentionne :

Un lot de commandes de Boeing sera remplacé par des Airbus. Les ventes américaines d’automobiles et d’iPhone en Chine subiront un recul et les importations américaines de soja et de maïs seront stoppées. La Chine peut également limiter le nombre d’étudiants chinois qui étudient aux États-Unis.

Bref, la Chine n’est pas d’humeur à jouer avec le milliardaire et annonce qu’elle prête à la guerre et laisser tomber les USA si Trump met ses menaces à excution.

Biensur le plus gros perdant sera Apple si tout cela se concrétise, un marché tel que celui de la Chine est incomparable.