Cette histoire nous vient du Soudan du Sud, où les parents d’une fille de 16 ans dénommée Nyalong Ngong Deng Jalang avaient annoncé le 25 Octobre dernier via un post sur facebook sa mise aux enchères afin de la marier, ce qui est considéré par la plateforme comme une forme de trafique d’être humains. 

Pourtant la plateforme californienne avait failli à retirer le post à temps malgré le signalement, qui selon son communiqué officiel n’a pas été au courant de la publication avant le 9 Novembre et qu’elle l’a retirée au cours des 24h qui ont suivi.

L’heureux élu

L’enchère a été emportée par un riche député de la capitale, et a dû débourser pas moins de 530 vaches, 3 véhicules de la marque Land Cruiser V8 et 10.000 $ et complètement conforme aux traditions de la tribu des Dink et Jieng et que cela constituait une forme d’honneur suprême.

Le temps de réaction de facebook

L’ONG Plan International avait déclaré sa profonde préoccupation, d’une part pour la fille qui n’avait que 16 ans lors de sa ‘vente’ et d’une autre part, de l’attention que l’événement avait suscité après avoir été autant lucratif, et craint que ce phénomène ne se multiplie à l’avenir.

Cet événement aussi tragique qu’il est, reflète l’échec à la fois des modérateurs de contenu qui ne représentent qu’un nombre très restreint de personnel par rapport au nombre d’utilisateurs, et reflète aussi l’échec de l’IA qui lui reste littéralement tant à apprendre avant de pouvoir automatiquement repérer et bloquer ce genre de contenu.