Si Nintendo a pris son temps pour s’intéresser à la mobilité, les premiers retours de Miitomo sont bons. Ce qui aurait donné quelques idées à son principal concurrent japonais. Sony aurait annoncé le développement de jeux pour les smartphones.

bloghome_ps_hires

Cependant, le succès de Miitomo a certainement eu un effet positif sur le moral de Nintendo. Et un peu moins sur celui de Sony Computer Entertainment (qui s’appellera bientôt Sony Interactive Entertainment, ou SIE), la branche dédiée à la PlayStation du groupe nippon. Car l’entreprise, qui a gâché sa légitimité en téléphonie avec PlayStation Mobile, a affirmé que, elle aussi, développera des jeux sur Android et même sur iOS (évincer iOS au Pays du Soleil Levant aurait été une hérésie, même pour Sony).

1349304695_w670_h415

Dans un communiqué de presse, SIE annonce qu’une nouvelle filiale sera créée le 1er avril prochain (et ce n’est pas une blague). Elle s’appellera ForwardWorks Corporation et sera dédiée au développement de jeux sur les « smart devices ». En d’autres termes, il s’agit des systèmes d’exploitation Android et iOS (l’inclusion de leurs déclinaisons, watchOS, Android Wear, tvOS et Android TV n’a pas été spécifiée).

htc-one-playstation-mobile-e3-DSC_5223-rm-verge-1020.1338927661

Son rôle sera donc de développer des applications ludiques, mais pas n’importe lesquelles. Comme DeNA avec le catalogue de Nintendo, ForwardWorks aura tout le loisir de piocher parmi les licences exclusives de la PlayStation : God of War, Uncharted, Ratchet & Clank, Sly Racoon, Gran Turismo, Yakuza, Little Big Planet, etc. Il ne serait pas impossible non plus que ForwardWorks participe à l’établissement de nouvelles licences exclusives, Andrew House, le nouveau patron mondial de SIE ayant indiqué récemment vouloir en créer de nouvelles (comme récemment Horizon, Until Dawn, DriveClub, Bloodborne ou The Order).

Alors êtes vous excité à l’idée de voir le géant nippon débarquer sur vos Smartphone ?