Un fonds de soutien régional sera alloué aux start-up exercant sur la wilaya d’Alger, afin de leurs faciliter a contribution a la conception du projet de la Smart City, a indiqué dimanche le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh.

Dans une conférence de presse tenue ce dimanche, Zoukh a déclaré que la banque mondiale a crée un fonds de soutien régional pour aider les start-up, ce dernier sera dévoilé lors du sommet global des smart cities et de l’investissement prévu mercredi et jeudi prochains a Alger.

L’objectif principal de cette manifestation internationale est de « créer un climat favorable permettant de développer et de promouvoir les startups qui sont la clé de la création des villes intelligentes », a précisé le wali.

Il a indiqué à ce propos que la création d’un climat favorable au développement des startups sera en faveur des jeunes universitaires diplômés de façon a créer de l’emploi et partant, contribuer à réduire le chômage.

Ce séminaire « verra la participation de plus de 40 Etats et 15 institutions de renommée mondiale dans le domaine technologique et ce à l’effet d’échanger les expertises et expériences en matière des villes intelligentes » a déclaré M. Zoukh en marge de son inspection des dernières préparatifs au Centre international des conférences (CIC) « Abdelatif Rehal » où se tiendra durant deux jours le séminaire international des villes intelligentes d’Alger.

Plus de 200 jeunes représentant toutes les régions du pays et la communauté algérienne établie à l’étranger prendront part au concours des idées innovantes, outre le concours des startups, ont révélé les organisateurs, faisant savoir que le concours final aura lieu le deuxième jour du séminaire international des villes intelligentes jeudi 28 juin.

Plus de 4000 experts nationaux et étrangers dans les domaines des TIC et des startups sont attendus au séminaire des villes intelligentes, en sus des pionniers de l’investissement en la matière.