5 Méthodes pour rendre votre smartphone Android aussi sécurisé qu’un iPhone

Suite aux incessants scandales concernant la vie privée et l’utilisation de nos données personnelles sur Android, toutes marques confondues, de nombreuses personnes soucieuses du traitement de leurs ‘data’ ont décidé de basculer sur iOS et d’acheter un iPhone.

Si vous n’avez pas les moyens de le faire, ou si vous êtes trop attachés à l’écosystème Android malgré tous ses défauts (qui n’en a pas ?), sachez qu’il est possible de sécuriser votre téléphone Android en contrôlant les informations que vous partagez avec des tiers.

Découvrez donc 5 bonnes choses à faire pour rendre votre smartphone aussi sécurisé qu’un iPhone (ou presque).

1. Arrêter d’utiliser Gmail

Google ne s’en cache même pas, le contenu de TOUS vos emails est scanné par les intelligences artificielles de la firme. La raison au départ c’était d’essayer de cerner vos centres d’intérêt afin de ‘vendre’ votre profil aux annonceurs, mais depuis peu, Google ‘affirme’ avoir arrêté de faire ça, et ce contente de les scanner ‘pour d’autres raisons’ plus obscures, souvent relatives à des problèmes légaux.

Heureusement, il existe plusieurs alternatives à Gmail beaucoup plus sécurisées, et qui sont gérées par des organismes moins soucieux de rentabiliser votre inscription. On ne peut que recommander l’excellent service mail Proton, dont toute l’existence est axée sur cette problématique.

Aussi fou que cela puisse paraitre, il est aussi possible d’utiliser iCloud sur Android, ce qui rendra véritablement votre messagerie aussi sécurisée que sur les iPhones.

2. Utiliser des messageries instantanées cryptées bout à bout

Tout le monde le sait, mais personne ne veut le prendre au sérieux. Les messages échangés sur le Messenger de Facebook peuvent être (et sont) lus par de nombreux tiers de manière très simple. Et Facebook et les gouvernements peuvent à tout moment consulter ce que vous dites en privé, car tout simplement vos messages transitent de manière non cryptée à travers l’infrastructure de votre fournisseur d’accès internet.

Nous recommandons donc d’utiliser d’autres messageries privées cryptées bout à bout (end-to-end) pour communiquer avec proches, tout en gardant votre vie privée à l’abri des regards indiscrets. Dans ce domaine, deux champions s’illustrent : Telegram et Sessions.

Le premier est tellement ‘inpiratable’ par les instances officielles qu’il a été banni dans de nombreux pays, notamment en Russie (son pays d’origine) où il a été mis en place pour contourner les censures gouvernementales.

3. Arrêter d’utiliser Chrome

Arrêter d’utiliser Gmail en continuant à utiliser le navigateur internet Google Chrome sur votre téléphone ou ordinateur ne sert à rien. L’écosystème Google est sans doute le plus grand dispositif d’espionnage lucratif à travers le monde, tout le but de la manipulation est donc d’essayer d’en sortir à moindres frais.

Là aussi, on se dirigera vers le côté de l’open source afin de vous recommander des navigateurs plus respectueux de votre vie privée.

La dernière version de Firefox appelée Quantum oriente particulièrement ses efforts vers ce domaine-là. Tâchez donc de désinstaller Chrome de votre téléphone, et de le remplacer par Mozilla FireFox ou Brave qui sont les deux meilleures alternatives en ce moment.

Sachez que même non-installé, Chrome continue de tourner en arrière-plan en collectant vos données de navigation sur internet, toujours pour des raisons publicitaires (mais pas que).

4. Une modification à apporter sur MAPS

Google ne se contente pas de surveiller vos recherches, il veut aussi savoir où vous allez et à quelle fréquence pour que le résultat du ‘profilage’ soit aussi précis que possible. Il est donc important de se rendre dans les paramètres de la vie privée qui se trouvent à l’intérieur de l’application, et de désactiver toutes les permissions de collecte de données et d’activation du GPS.

Comme pour Gmail et Chrome, nous vous recommandons de désinstaller l’application ou du moins de procéder aux changements mentionnés ci-dessus.

Malheureusement, il n’existe à l’heure qu’il est aucune alternative viable à Google Maps qui respecte votre vie privée, nous vous conseillons donc de n’utiliser que des versions web via votre navigateur (qui n’est pas Chrome !).

5. Chercher avant d’installer

Pour cette dernière procédure, le coupable n’est pas Google, mais d’autres compagnies tout aussi gourmandes en données et en profits. Il ne se passe pas un jour sans qu’on entende parler d’une affaire de violation de vie privée de la part de tel ou tel éditeur d’applications pour mobile.

Nous recommandons donc de bien faire des recherches sur une application ou un jeu vidéo avant de l’installer sur votre téléphone. Comprendre son modèle économique est souvent la meilleure manière de prédire le comportement de l’app une fois sur votre téléphone.

Aussi, il faut éviter d’installer des .APK provenant de sources inconnues, car souvent, ces dernières ne sont pas gratuites pour rien.

A LIRE AUSSI