Le verdict est tombé, Samsung a perdu dans le procès l’opposant à Huawei et doit lui renverser prés de 11 millions d’euros pour violation de brevets.

L’affaire remonte à Mai 2016, Huawei avait déjà porté plainte contre Samsung pour des violations du genre sur plusieurs smartphones et tablettes. Huawei remporte son premier procès contre le géant coréen, puisque cette semaine un tribunal chinois a tranché en faveur de Huawei et a condamné Samsung à payer 80 millions de Yuans à un de ses concurrents directs.

Un porte-parole de Huawei a déclaré que la constructeur était content de la décision de la cour chinoise. Samsung de son côté a préféré s’abstenir de faire des commentaires mais ne s’annonce pas encore vaincue, et donnera sa réponse à la cour une fois que ses avocats auront étudié les lois liées aux brevets.

Les brevets en question n’ont pas été dévoilés au grand public mais des rumeurs disent qu’il pourrait s’agir de brevet liés au réseau 4G, l’interface utilisateur et aux systèmes d’exploitation.

Le nombre d’appareils concernés au nombre de 30 millions, et ont rapporté à Samsung plus de 12.7 milliards, et cela inclut le Galaxy S7, d’après les rapports de journaux chinois.

Source