Principal utilisateur des processeurs Exynos, Samsung souhaite désormais développer la vente de chipsets à d’autres fabricants de mobiles. Selon une fuite, la firme coréenne serait en discussion avec plusieurs marques, dont ZTE.

Si la prédominance de Samsung est évidente sur le marché des supports de stockage flash ou celui des écrans OLED, sa position sur le marché des chipsets est ambiguë. Certes, elle en fabrique beaucoup. Mais la gamme Exynos reste une quasi-exclusivité des Galaxy (et certains Meizu).

Et puisque l’activité composants est celle qui lui rapporte le plus (première source de revenus et première source de profit), le géant coréen souhaite apporter cette expertise à d’autres marques de smartphones.

Et c’est ce que semble affirmer Reuters. Selon une indiscrétion relayée par l’agence de presse, Samsung serait en discussion avec plusieurs fabricants de terminaux afin de leur fournir des chipsets. L’un d’entre eux serait ZTE, actuellement visé par une interdiction d’achat de technologies créés par sociétés américaines (et donc de Qualcomm), interdiction émanant de la Maison-Blanche.

Donnez nous votre avis :