Alors que le Galaxy Note 8 est en cours de développement, quelques rumeurs affirment que Samsung souhaiterait vendre sur certains marchés des Galaxy Note 7 reconditionnés.

Plusieurs fuites, dont l’une en provenance du très sérieux Korea Economic Daily, ont été diffusées avant l’ouverture du Mobile World Congress. Celles-ci affirment que Samsung aurait l’intention de vendre des Galaxy Note 7 reconditionnés. Les pays visés alors étaient l’Inde et dans les pays émergents et le lancement aurait lieu en juin prochain. L’idée serait d’offrir une phablette premium, mais moins chère, aux pays où le prix moyen d’un terminal est très bas. L’information a naturellement été démentie par le principal intéressé, par le biais d’un communiqué envoyé au portail indien Gadgets360. Mais le démenti n’est que partiel. Seule l’Inde est exclue.

Vous vous en doutez, l’histoire ne s’arrête pas là. SamMobile, certainement le site techno le mieux informé sur la branche téléphonie de Samsung, a publié un nouvel article à ce sujet. Dans cet article, nos confrères dévoilent deux numéros de série : SM-N950F et SM-N935. Le premier correspondrait au Galaxy Note 8. Son nom de code interne est « Great ». Le second est très proche de celui du Galaxy Note 7. Il est associé à un nom de code : Grace R, Grace étant le nom de code du Note 7 originel et R faisant référence à Refurbished. Soit, en bon français, « reconditionné ». Selon la source de SamMobile, le Note 7 reconditionné serait destiné (au moins en partie) au pays émergents (Dont l’Algérie ?).

Évidemment, cette histoire amène des questions: est-il possible que Samsung prenne le risque de vendre des Note 7 reconditionnés ?  Et le consommateur achèterait-il un mobile avec ce passif ?