Alors qu’il connait des difficultés en téléphonie, Samsung casse la tirelire pour s’emparer de l’un des leaders de l’équipement audio, Harman International Industries. Un rachat d’une valeur de 8 milliards de dollars avec beaucoup de perspectives à la clé.

Ces derniers mois, il y a une tendance : manger ou être mangé. Elle se confirme grâce à quelques acquisitions retentissantes. Celle d’ARM par Softbank. Celle de Time Warner par AT&T. Celle de Yahoo par Verizon. Celle de LinkedIn par Microsoft. Celle de NXP par Qualcomm. Ou encore celle de Sharp par Foxconn. Et en voici encore une autre : celle de Harman International Industries par Samsung. Une opération de croissance externe de grande ampleur, car son montant s’élève à 8 milliards de dollars.

Cependant, le rachat de Harman, qui pourrait s’apparenter à celui de Beats Electronics par Apple, est peut-être encore plus intéressant, parce que la synergie et la complémentarité entre ces deux partenaires semblent encore plus naturelles. D’abord, Harman est une entreprise très connue dans le monde entier, que ce soit sous sa propre marque Harman Kardon, ou celles de ses filiales (JBL, AKG, AudioAccess, Revox, Revel, Soundcraft, BSS Audio, etc.).

jbl-synchros-s700-headphones-xl

Ensuite parce que Harman, via Harman Kardon, AKG et JBL, est très investi en téléphonie mobile. LG, HTC, Alcatel, Asus, Meizu, Huawei, OnePlus, ZTE… Autant de marques qui ont usé un jour d’un casque, d’un haut-parleur ou d’un chipset audio du groupe. Samsung complète ainsi son catalogue d’offre de composants, même si ce sont ses propres produits qui seront les premiers à bénéficier de ce rapprochement (imaginez par exemple un Galaxy S8 avec un casque JBL dans la boîte).

L’opération sera finalisée en 2017.

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.