Le Galaxy Note 8 est enfin officiel ! Il a de nombreuses qualités mais également 3 défauts, qu’on a listés !

Depuis le début de l’année, Samsung a sorti plusieurs smartphones séduisants. On peut citer les Galaxy A3 et A5 (2017) présentés en janvier dernier, ou encore les Galaxy S8 et S8+ qui n’en finissent plus de cartonner. Mais malgré ces multiples succès, le fabricant avait encore une chose à prouver.

Sa capacité à sortir une bête de phablette, capable de faire oublier l’échec du Galaxy Note 7. Ce mercredi 23 août, il a officialisé le Galaxy Note 8 pendant l’Unpacked 2017. A-t-il réussi son pari ? En partie… Mais pas totalement.

1) Son manque de nouveautés

Sur le papier, le Galaxy Note 8 est presque parfait. Son design est sublime, et ses caractéristiques sont impressionnantes. Oui mais voilà, comme on le craignait, il se rapproche beaucoup trop du Galaxy S8+ présentés en mars dernier. Même écran Infinity Display (à 0,1 pouce près), même lecteur Touch ID et même processeur.

Excepté son double capteur arrière, le Galaxy Note 8 ne parvient pas à se démarquer.

2) Sa batterie

Si on n’avait qu’une chose à changer dans la fiche technique du Galaxy Note 8, ce serait sans aucun doute sa batterie. Cette dernière affiche 3300 mAh, contre 3500 mAh pour le Galaxy S8+ qui est pourtant plus petit. Quelque chose nous dit que le fantôme du Galaxy Note 7 est toujours présent.

Samsung n’a pas souhaité prendre de risque, mais l’autonomie risque de ne pas être dingue étant donné la taille de l’écran.

3) Son prix

Le plus gros bémol du Galaxy Note 8, c’est évidemment son prix. Le flagship est disponible en précommande à 1009 euros, soit 100 euros de plus que le Galaxy S8+ et 200 euros de plus que le Galaxy S8 lors de leur sortie.

La barre symbolique du millier d’euros pourrait effrayer les utilisateurs dans les pays européens, qui ne sont pas habitués à mettre une telle somme dans un smartphone. Dans les pays comme l’Algérie, on ne voit même pas l’utilité de l’arrivée du smartphone dont le prix sera égale à au moins 10 fois le SNMG Algérien.