Un brevet déposé en début d’année a été accordé à Samsung au début du mois de novembre. Ce brevet consiste à intégrer un lecteur d’empreinte digitale dans un écran tactile.

Ce brevet a été validé il y a quelques semaines, mais ce n’est que maintenant qu’il fait surface. Croisé dans les bases de données de l’organisme mondial de gestion de la propriété intellectuelle WIPO (World Intellectual Property Organization), ce document a été déposé auprès des institutions réglementaires en avril dernier en Corée. Il couvre cependant l’ensemble des marchés mondiaux.

Le sujet de ce brevet est l’intégration d’un lecteur d’empreinte digitale dans une dalle tactile. L’introduction du brevet évoque un dispositif électronique avec un affichage à écran tactile. Cet écran est couplé à un lecteur d’empreinte disposé sur une partie de la surface, à un capteur de pression et à un chipset. L’idée est donc simple : si le doigt exerce une pression, le lecteur lit l’empreinte biométrique. Sur le visuel qui accompagne cet article, le lecteur d’empreinte est positionné au milieu de l’écran, mais il va sans dire qu’en réalité il sera beaucoup plus bas.

Le brevet de Samsung est donc intéressant et place la firme au même point qu’Apple (également propriétaire d’un tel brevet) ou encore Vivo.

Il n’est pas certain que Samsung ait le temps de l’intégrer au Galaxy S9. Dans ce cas, le premier mobile avec lecteur d’empreinte digitale intégré à l’écran pourrait être le Note 9, voir l’hypothétique Galaxy « S10 » (celui de 2019). Une apparition dès le printemps prochain serait une bonne surprise.

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.