La ministre des postes et des TIC, Madame Houda Imen Feraoun, a indiqué hier, le Lundi 24 Août, que la première mouture du cahier des charges de la technologie 4G de téléphone mobile vient d’être transmise à l’ARPT (Autorité de régulation de la poste et des télécommunication). Elle a également exprimé son souhait d’établir ce réseau d’ici la fin de l’année.

« La première mouture du cahier des charges de la 4G de la téléphonie mobile vient d’être transmise à l’ARPT », a déclaré la ministre à la presse au terme d’une visite d’inspection et de travail à des entreprises relevant de son secteur dans la wilaya d’Alger. La ministre a précisé que les opérateurs ont été associés dans l’élaboration de ce texte, la ministre a exprimé son souhait que « le texte soit prêt d’ici la fin de l’année en cours ».

Abordant la question relative à la qualité des services, Mme Feraoun a exprimé son « désapprobation » en apprenant du directeur général adjoint d’Algérie Télécom (AT), Mohamed Habib, qu’un nombre de 43.000 réclamations d’abonnés a été enregistré sur un total de 2 millions d’abonnés à internet.

« C’est trop. Qu’en sera-t-il si le nombre de clients serait plus élevé », s’est interrogée la ministre, qui a invité les directeurs régionaux de wilayas, à « plus d’efforts » pour satisfaire les exigences des clients en matière de qualité de services.

Les dirigeants d’AT ont énuméré, pour leur part, les contraintes du groupe, dont « le retard dans l’obtention des autorisations de réalisation de la part des collectivités locales, ainsi que les agressions quasi-quotidiennes du réseau ».

Au siège d’Algérie Poste, la ministre n’a pas été convaincue par l’exposé portant « perspective et modernisation 2015-2019 » de l’entreprise, suggérant au responsable de « présenter du concret et pas des promesses auxquelles le citoyen ne croit pas ».