Trois nouveaux Snapdragon animeront une partie des smartphones de cette fin d’année et de l’année prochaine. Qualcomm a en effet dévoilé trois nouveaux chipsets, lesquels sont numérotés 653, 626 et 427. Et ils couvrent l’entrée et le milieu de gamme.

Commençons cette présentation avec le Snapdragon 427 (numéro de série MSM8920), le plus économique des trois. Le Snapdragon 427 se dote donc d’un modem X9, comme sur les modèles récents de Snapdragon milieu de gamme. Pour le reste, le chipset est identique au Snapdragon 425 : quad-core Cortex-A53 gravé en 28 nm et cadencé à 1,4 GHz, Adreno 308 pour la partie graphique, compatibilité 720p pour l’écran, RAM au format LPDDR3, WiFi ac dual band MiMo et Bluetooth 4.1.

Passons au Snapdragon 626. Là encore, il s’agit d’un ancien Snapdragon modifié, en l’occurence le 625. Le numéro de série le confirme : MSM8953Pro (le MSM8953 étant le 625 évidemment). Le Snapdragon 626 reprend donc la configuration exacte du 625 : octo-core Cortex-A53 sur architecture big.LITTLE, gravure en 14 nm, Adreno 506 pour la partie graphique, RAM au format LPDD3 (cadencée à 933 MHz), écran compatible jusqu’au Full HD, modem LTE catégorie 6/7, Bluetooth 4.2, WiFi ac dual band MiMo.

Où est le changement ? Dans la cadence des coeurs. Les huit Cortex-A53 sont désormais cadencés à 2,2 GHz. Cela apportera certainement un gain de puissance appréciable (10 % selon Qualcomm)

Enfin, le Snapdragon 653. La encore, il s’agit d’une mise à jour : il s’agit de la version «Pro» du MSM8976, c’est à dire le Snapdragon 652. Nous y retrouvons les mêmes élements avec une seule différence : les Cortex -A72 sont cadencés à 1,95 GHz (au lieu de 1,8 GHz) et les Cortex-A53 sont cadencés à 1,44 GHz (contre 1,4 GHz précédemment). Soit une amélioration de 8 % pour les coeurs les plus rapides et de 3 % pour les coeurs les plus lents.