Même si le marketing continue à essayer de nous faire croire le contraire, les smartphones les plus prisés pas les acheteurs ne sont pas ceux auxquels on pourrait penser. En effet, la quasi-totalité des smartphones vendus dans le monde appartient à l’entrée et au milieu de gamme.

Qualcomm semble avoir bien assimilé ce fait, et veut ainsi reconquérir ce segment juteux dominé par Mediatek et sa gamme de SoC (processeurs) MTK. Ainsi, la firme américaine vient d’annoncer le début de la fabrication d’une nouvelle puce, nommée la Qualcomm 215 Mobile Plateforme, qui permettrait aux téléphones de 8.000 à 15.000 DA de disposer de fonctionnalité qu’on retrouvait jusque-là uniquement sur des modèles de gamme supérieure.

Outre le fait que ce processeur ne soit pas moins de 50% plus puissant que son prédécesseur, le SD 212 qu’il est censé remplacer, le Qualcomm 215 sera un SoC de 64bits qui permettra aux smartphones d’entrée de gamme qui en disposeraient d’avoir accès à une panoplie de fonctionnalités avancées comme la gestion native des doubles capteurs photo jusqu’à 13MP et donc offrir de très beaux effets bokeh. Il pourra aussi prendre en charge l’enregistrement vidéo en 1080p, la recharge rapide, les écrans HD+, le NFC, la 4G LTE (jusqu’à 150Mbps) et le Wi-Fi 802 a et c.

Le seul gros défaut de ce SoC reste sa technologie de gravure qui est de 28nm, là où des processeurs de PC de bureau ont commencé à être gravés en 7nm. Pour rappel, plus la précision de gravure est minime, plus la puce consomme moins d’énergie et devient donc plus puissante en limitant le bridage thermique dû à la chaleur dégagée.

Des téléphones embarquant cette puce devraient commencer à être commercialisés à partir de la rentrée prochaine. Reste à savoir si les constructeurs locaux opteront pour ce nouveau-né de chez Qualcomm, ou continueront-ils à préférerez la gamme de MTK.

Donnez nous votre avis :