l’autorité de régulation des télécoms au sein du royaume hachémite de Jordanie vient d’annoncer le bannissement total du célèbre battle royale mobile connu sous le nom de PUBG.


L’interdiction, qui était entré en vigueur le 4 juillet 2019, a été décidée, selon l’autorité, à cause de considérations liées à « l’intérêt national« , et ce après avoir reçu des plaintes à l’encontre du jeu vidéo de la part de certains citoyens, affirme la même source.

L’autorité reproche, entre autres, à PUBG son réalisme et surtout l’utilisation de vraies armes de feu en indiquant leurs noms, ce qui incite les jeunes adeptes du jeu à virer vers la violence, et accroit de ce fait le risque de radicalisation terroriste.

Avant que PUBG ne soit banni en Jordanie, plusieurs pays avait déjà franchi le pas comme l’Iraq à cause de considérations liées au terrorisme et aux conflits sectaires qui rongent le pays depuis des décennies. En Indonésie, ce fut une autorité religieuse qui est allé jusqu’à déclarer PUBG comme ‘Haram’; religieusement interdit, pour des raisons similaires.

Pour ceux qui désirent s’essayer au jeu (avant qu’il ne soit banni ?), il est disponible gratuitement via le Google Play Store ou directement via la bannière ci-dessous :

PUBG MOBILE
PUBG MOBILE
Développeur: Tencent Games
Prix: Gratuit

Donnez nous votre avis :