Le procès entre Apple et Samsung dure, dure et dure encore, après plusieurs semaines de procès la justice a tranché. La marque à la pomme demandait 2.2 milliards de dollars de dommages et intérêts.

La sentence est tombée, Samsung avait bien violé quelques-uns des brevets qu’Apple avait mis en avant dans ce procès, suite à ce résultat Samsung doit payer (seulement) 119,6 millions de dollars, bien loin de se qu’espérer Apple.

Apple devra payer une petite somme pour violation d’un seul brevet qui a un lien direct avec FaceTime. La somme à payer est de 158 400 dollars.

Voici la liste des 5 brevets présentée par Apple :

  • Le premier brevet concerne le système d’auto-correction qui transforme un texte écrit en lien cliquable : Violé.
  • Le deuxième brevet concerne la recherche universelle  (autrement dit : « Recherche sur le web » dans Spotlight) : Non violé.
  • Le troisième brevet concerne la synchronisation à l’arrière plan (Comme iCloud) : Non violé.
  • Le quatrième brevet concerne le célèbre « Glisser pour déverrouiller » disponible sur l’écran de verrouillage : Violé sur certains terminaux Samsung.
  • Le cinquième brevet concerne le système de suggestion de mots : Violé.

 

Apple a publié un communiqué suite au résultat :

Nous sommes reconnaissants envers le jury et la cour pour leur service. La décision d’aujourd’hui renforce ce que les tribunaux du monde entier ont déjà trouvé : que Samsung volait volontairement nos idées et copiait nos produits. Nous nous battons pour défendre le travail acharné qui va dans les produits bien-aimés comme l’iPhone, que nos employées consacrent leur vie à concevoir et à proposer à nos clients.