Plusieurs députés du parlement ont dénoncé récemment les prix des services internet en Algérie en les comparant avec les prix dans les pays voisins du Maghreb.

C’est durant la discussion à propos du nouveau projet de loi concernant le e-commerce que les députés ont évoqué le prix des abonnements à la FTTH qu’ils ont jugé beaucoup trop hauts comparer aux prix proposés dans les pays voisins pour le même débit.

Les députés ont tenu à montrer la grande différence dans les prix en comparant par exemple le prix de l’abonnement 100mb/s en Algérie qui coûte 25 000DA, contre 7700DA en Tunisie et 6200DA au Maroc. Même chose pour l’abonnement 20Mb/s qui coûte seulement 2700DA en Tunisie contre 7900DA en Algérie.

Ce qui est encore plus révoltant, d’après les députés, c’est que les impôts sur les sociétés qui offrent ce genre de services dans ces pays sont très hauts en Tunisie et au Maroc comparé à l’Algérie où ce genre d’entreprises profitent d’une exemption.

Dans le même sujet, l’Algérie s’apprête à recevoir deux nouveaux câbles maritimes qui devraient permettre d’améliorer au moins un peu la qualité des services internet et peut-être pousser Algérie Télécom à revoir sa grille tarifaire.