Redmi, sous-marque appartenant à Xiaomi, qui a récemment lancé son smartphone le Redmi Note 7 en Chine s’est vanté des 48 mégapixels qu’il est supposé embarquer, un argument de vente de taille qui a fait que le smartphone ait suscité beaucoup d’attention compte tenu de toutes les spécifications qu’il propose pour un prix de départ de seulement 999 CNY (environ 130 €). Cependant, un petit détail préoccupe les experts : comment se fait-il que Redmi Note 7 puisse avoir un capteur photo de 48 mégapixels alors que son processeur, le Snapdragon 660, ne peut en gérer que 25 mégapixels ?

Tout d’abord, il faut savoir que le Redmi Note 7 embarque le capteur GM1 de 48 mégapixels de chez Samsung, un capteur qui ne peut gérer de manière native que 12 mégapixels. Alors oui, techniquement, la revendication selon laquelle le Note 7 aurait un capteur de 48 mégapixels est complètement incorrecte. Il serait plus judicieux de dire : « GM1 est un capteur de 48 mégapixels qui produit des images natives de 12 mégapixels ».

Les appareils photo contenus dans nos smartphones fonctionnent presque tous de la même manière : ils combinent des images venant de deux capteurs: le capteur de base capture l’image en noir et blanc en combinaison avec le filtre Bayer -un ensemble de filtres rouge, bleu et vert- qui s’occuper d’ajouter des informations relatives aux couleurs aux images de base, et ce en ne permettant que l’une des trois couleurs de base par pixel.

Dans un capteur classique, le nombre de couleurs par pixel est égal à 1, mais sur le GM1, au lieu de la configuration habituelle, il possède un tableau quad Bayer, Cela signifie qu’il fournit des informations de couleur de quatre pixels ensemble au lieu de chaque pixel individuellement. L’incapacité du GM1 de reconnaître chacun de ces tableaux de 2 * 2 pixels en tant que quatre pixels distincts, lui fait considérer qu’il s’agit d’un pixel de grande taille, ce qui donne techniquement une sortie de 12 mégapixels.

Cependant, Redmi utilise un logiciel pour améliorer la qualité globale de l’image, car les images produites par le GM1 contiennent beaucoup plus de données qu’un capteur standard de 12 mégapixels, l’arrangement quad Bayer Bayer sur le Samsung GM1 se traduira par une meilleure plage dynamique et des images plus précises en couleur grâce à ses arrangements de 4 filtres, mais restent beaucoup moins bonnes qu’un capteur natif de 48 mégapixels.

A lire aussi

Donnez nous votre avis :