Piratage – Plus de 5000 servers IPTV mis à l’arrêt !

IPTV

Si les services IPTV subsistent dans un environnement de vide juridique dans de nombreux pays à travers le monde, ce n’est pas le cas en Europe où c’est totalement illégal. Dans une récente opération menée dans 11 pays simultanément, l’Unité de Coopération Judiciaire de l’Union Européenne (Eurojust) a pu mettre hors service plus de 5.000 serveurs illégaux.

Une opération d’envergure

Sans précédent, ce ‘débarquement’ qu’on a nommé « The Perfect Storm » a nécessité la mobilisation de plus de 700 policiers dans 11 pays différents, dont la France, l’Allemagne et quelques pays d’Europe du Sud-Est. Le service IPTV en question est néanmoins, lui, est basé en Italie où son chef a été arrêté durant la même opération.

Plusieurs revendeurs ‘locaux’ dans chaque pays ont aussi été perquisitionnés avec beaucoup de matériel informatique et électronique saisi. On aura aussi retrouvé, parait-il, plus de 334 comptes PayPal utilisés pour transférer l’argent des clients et les prestataires de service.

Des géants derrière « l’attaque »

Même si ce n’a pas été précisé par le communiqué d’origine, nul n’ignore que le groupe Canal+ a été derrière beaucoup d’opérations de ce genre par le passé. En effet, ce dernier n’a jamais été ‘clément’ avec ces pirates qui portent préjudice à son business model.

Les premières estimations parlent d’un chiffre assez élevé de bénéfices engrangés par ce réseau de distribution illégale de serveurs IPTV. Ce dernier serait situé aux alentours des 10.6 millions d’euros.

Il en va sans dire que la vente des démodulateurs contenant cette fonctionnalité est totalement interdite en Europe. Cependant, plusieurs trafiquants arrivent à les faire rentrer par plusieurs chemins, depuis le Maghreb et la route des Balkans principalement.

Implications intérieures

Les Algériens utilisant cette fonctionnalité n’ont à priori rien à craindre pour l’instant. Les serveurs utilisés dans les démos vendus localement sont généralement basés en Chine ou en Iran, et non pas en Europe où les 5000 serveurs ont été forcés à l’arrêt.  

Prix Algerie