Les deux grands opérateurs européens sont intéressés par le marché algérien qui le juge fleurissant.

vodafone-orange

l’Opérateur français Orange a montré son intérêt pour le marché algérien dans le cadre d’une collaboration avec l’opérateur Mobilis, lors de la visite de l’ancien ministre français du redressement productif, Arnaud Montebourg, en Algérie en décembre 2013.

1569234_3_faf8_les-appels-les-sms-et-l-internet-mobile-ont_db8efe8dbfb5f8a9a73f3a2ccf3e3188

d’Après les dernières rumeurs, l’Algérie a refusé la demande de l’opérateur Orange de participer au capital social de Mobilis, mais la madame la ministre Zohra Derdouri, a déclaré que l’Algérie n’a reçu, jusqu’à présent, aucune proposition concrète » de l’opérateur Orange qui espère intégrer le marché algérien : « Nous leur avions dit que nous ne sommes pas fermés à la discussion et qu’ils devraient faire des propositions ». d’autre part le britannique Vodafone lui aussi est intéressé pour rentrer dans le marché algérien, indique madame la ministre.

d637349d86c7334aa7acff75fae41098

Les deux géants déjà présents en Afrique aimeraient beaucoup s’implanter en Algérie, l’un des marchés les plus importants du continent estimé en 2013 à 39,5 millions d’abonnés, avec un chiffre d’affaires importantes partager entre les trois opérateurs nationaux Djezzy, Mobilis et Ooredoo.

Seriez-vous contre ou pour l’implantation de deux nouveaux opérateurs ?

 

PARTAGER
Rédacteur en chef : Passionnée de nouvelles technologies, je suis à l'affût des dernières innovations dans le monde de la mobilité. Mon smartphone ne me quitte d'ailleurs jamais ! Suivez-moi sur Twitter @MidouBabaAli et Facebook !