Un responsable du service de la lutte contre les crimes électroniques qui appartient au corps de la gendarmerie nationale a dévoilé le nombre de crimes qui ont été traités durant l’année 2017.

Dans une intervention durant la conférence sur la mauvaise utilisation d’internet organisée par l’organisation nationale pour la promotion du patriotisme et les droits de l’homme à Constantine, le responsable a notamment mis en garde contre les dangers d’internet et sa mauvaise utilisation.

Il a aussi fait comprendre à l’assistance qu’il existait des moyens pour les personnes mal intentionnées de pirater les ordinateurs et les smartphones des gens et leur faire prendre des photos ou d’en voler le contenu à l’insu des propriétaires. Il a aussi affirmé que n’importe quelle photo ou contenu mis en ligne par un utilisateur sur internet risquait d’être exploité par d’autres personnes, entreprises ou organisations.

Il s’est aussi exprimé sur le nombre de cas que son service a eu à traiter durant l’année 2017 et dont le nombre s’élever à plus de 900. La plupart de ces crimes avaient une relation avec les réseaux sociaux avec des cas de piratage, d’arnaque ainsi que d’autres cas d’escroquerie et de chantage.

 

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.