Opérateurs – Voici le nombre d’abonnés de chaque opérateur et ses parts de marché

L’autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE) vient de publier un rapport traitant des performances des trois opérateurs téléphoniques activant sur le territoire national.

 Premier constat inusuel, la diminution assez inexplicable du nombre d’abonnés (cartes SIM) actifs, passant de 45,9 millions durant le second trimestre de 2019 à ‘seulement’ 45,5 millions, rapporte l‘APS, soit une baisse de 0,82%. Une baisse qui reste quand même significative, car il s’agit de 400.000 clients potentiels en moins.

Sur les 45,9 Millions d’abonnés actifs, 80% d’entre eux sont en 3G/4G, c’est-à-dire qu’ils ont signé le contrat, soit par nouvelle acquisition d’une carte SIM soit par mise à jour de leur ancien contrat d’abonnement. Leur nombre s’élève donc à 36,5 Millions d’abonnés utilisant internet ‘haut débit’ sur leurs téléphones. 

Il est tout de même curieux de recenser par moins de 8,9 millions d’abonnés, qui restent encore bloqués sur le GSM, soit 20% du total des actifs, toujours dans le dernier trimestre de 2020.

Mobilis en tête, Djezzy le moins performant

L’opérateur national Mobilis continue d’être en tête du marché des opérateurs téléphoniques nationaux en Algérie. En effet, ce dernier a enregistré une augmentation du nombre de ses abonnés de 200.000 abonnés supplémentaires. Il passe ainsi de 17,9 millions d’abonnés actifs à 18,1 millions entre le second et le troisième trimestre de l’année précédente.

En seconde position, on retrouve Optimum Telecom Algérie, maison-mère de Djezzy, qui a enregistré une baisse considérable du nombre d’abonnés de 15,7 à 15 millions, soit une perte nette de plus de 700.000 abonnés. Ce qui a contribué à une diminution de son chiffre d’affaires global durant les périodes de référence.

En troisième position, on retrouve Watania Telecom Algérie (Ooredoo) qui enregistre une légère augmentation du nombre d’abonnés actifs, passant de 12,1 à 12,2 millions, soit 100.000 abonnés supplémentaires.

Une baisse du nombre d’abonnés, mais une augmentation des revenus

Le marché national des opérateurs mobile semble enfin évoluer vers une maturité émanant du consommateur, en enregistrant moins d’abonnés, mais plus de revenus moyens par abonnés.

Les dépenses moyennes mensuelles des Algériens en recharge téléphonique ont été évaluées à 511 DA/mois/abonné, enregistrant ainsi une légère augmentation par rapport aux 510 DA de la période de référence.

Enfin, durant le dernier trimestre de 2019, les Algériens ont parlé pas moins de 35,5 milliards de minutes via appels téléphoniques, et ont envoyé et reçu pas moins 1,88 Milliard de SMS.

A LIRE AUSSI