Mobilis obtient une licence globale pour opérer au Mali

Lors d’une intervention qui a eu lieu durant la matinée du 09 décembre 2019 sur les ondes de la radio francophone Chaine 3, Madame Houda Imane Feraoune, l’actuelle ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication a confirmé que l’opérateur téléphonique national Mobilis avait reçu un courrier officiel des autorités maliennes les invitant à envoyer une délégation pour finaliser les démarches du contrat d’investissement suite à sa soumission pour l’obtention d’une licence d’exploitation globale dans le pays frontalier.


Sur le plan technique, il s’agit d’un gain de taille pour l’opérateur national vu que la licence obtenue a été décrite par madame la ministre comme étant ‘globale’ c’est-à-dire qu’elle couvre non seulement la création d’un quatrième opérateur téléphonique dans le pays voisin, qui fournira du GSM, de la 2G, 3G et 4G mais pourra (devra ?) aussi exploiter des lignes téléphoniques ‘fixes’, faisant de Mobilis un fournisseur d’accès internet à part entière.

Même si l’attribution n’est pour l’instant que provisoire, il faut comprendre que la candidature algérienne a été retenue, car vraisemblablement la moins chère tout en étant la plus techniquement réalisable –surtout que la fibre optique nationale arrive jusqu’à la frontière de l’état du Mali-, mais il faudra tout de même négocier le montant exact du contrat dans la fourchette déjà proposée par l’opérateur algérien selon les dires de madame la ministre.

Tout comme pour l’Espagne, GTA (Groupe Télécom Algérie) ouvrir une seconde filiale internationale au Mali afin de s’occuper des démarches administratives concernant l’exploitation de sa licence dans le pays, on pourrait dès lors très prochainement voir des ingénieurs algériens y faire des aller-retours, ce qui pourra grandement ouvrir le marché malien à d’autres entreprises algériennes en quête de marchés d’exportation, confirmant ainsi la politique qui consiste à faire des TICs la locomotive du développement de l’économie moderne.