Il y a deux jours, Microsoft a présenté la dernière version de sa tablette Surface. Comme Apple il y a quelques mois, ce n’est pas un modèle particulièrement puissant que la firme de Redmond propose ici, mais un modèle très abordable.

C’est un produit très intéressant parce que la tablette repose sur les acquis de la gamme Surface, avec un châssis en aluminium, un écran PixelSense de 10 pouces (format 3/2), un écosystème d’accessoires compatibles (souris sans fil, stylet Surface Pen, protection Type Cover avec clavier intégré) et Windows 10 en version complète.

Il s’agit d’une vraie tablette pour travailler en situation de mobilité. D’ailleurs, les ports intégrés en sont une autre preuve : USB type-C, microSD, jack 3,5 mm (pour un casque avec micro, par exemple), ainsi que le port propriétaire Surface Connect.

Le chipset est un Intel Pentium Gold 4415Y, un modèle dual-core cadencé à 1,6 GHz. La partie graphique est logiquement prise en charge par un processeur Intel HD Graphic. Le composant est associé à 4 ou 8 Go de RAM et à 64 ou 128 Go de stockage (format eMMC pour le premier, format SSD pour le second), selon les configurations choisies.

Elle pèse 522 grammes et elle mesure 8,3 mm d’épaisseur (sans protection additionnelle). Côté prix, elle démarre à 399 dollars américains en version 4+64 Go et monte à 549 dollars en version 8+128 Go.

PARTAGER
22 ans, Rédacteur web et ingénieur en éléctonique des systèmes embarqués. Passioné du monde des smartphones et des nouvelles technologie, adore les livres, la musique et le basket-ball.