Le patron de Microsoft a toujours été lucide vis-à-vis des forces et des faiblesses de sa firme. Il le prouve une fois encore en avouant ce que tout le monde n’osait plus trop dire : la téléphonie mobile restera un échec cuisant.

Rares sont les échecs d’ampleur mondiale dont l’impact coûtera plusieurs dizaines de milliards de dollars et quelques milliers d’emplois supprimés. Mais celui de Microsoft en téléphonie mobile devrait certainement devenir un cas d’école, un exemple (à ne pas suivre). L’histoire de la firme de Redmond en téléphonie n’a jamais été couronnée de succès.

microsoft-lumia-phones

Et le patron de Microsoft ne le dément pas. C’est d’ailleurs l’une des plus grandes qualités de Satya Nadella, à l’extrême opposé de Steve Ballmer : sa capacité à avouer ses erreurs. Le PDG de la firme était lundi dernier à l’ouverture de la conférence WSJD Live organisée par le Wall Street Journal et à laquelle ont participé nos confrères de Mashable. Et il a fait un discours incroyablement lucide. Il a simplement avoué l’échec de Microsoft à s’intégrer durablement dans l’écosystème mobile. Un échec qui ne l’incombe pas totalement, il faut rappeler, puisque le responsable était alors son prédécesseur.