L’institut d’étude Gartner a publié une nouvelle étude sur le marché mondial de la téléphonie. Samsung et Apple, toujours devant, reculent face à la pression des trois suivants, tous chinois. Oppo et Vivo tirent la croissance vers le haut.

Même si les marques «historiques» de la téléphonie mobile ne jurent plus par les parts de marché «volume» (nombres d’unités vendues), mais par les parts de marché «valeur» (l’argent qui entre effectivement dans les caisses), car ce sont les deniers qui sont le nerf de la guerre (et qui paient les factures). Seulement, l’indicateur volume reste primordial. D’abord, il sert d’argument de négociation pour acheter les pièces détachées (et ainsi, augmenter les marges). Ensuite, il sert à comprendre quelles sont les marques qui fonctionnent et celles qui ont du plomb dans l’aile.

Après cette petite parenthèse explicative, passons aux choses serieuses, trois mois se sont écoulés depuis la dernière fois qu’on écrit un article sur l’état du marché et les poucentages ammassées par chaque marque. Nous revoilà pour, encore une fois, faire le point.

gartner-q3-2016

Selon l’étude de l’institut d’étude Gartner, la part de marché de Samsung est passée de 23,6 % à 19,2 entre le troisième trimestre 2015 et le même trimestre en 2016. En un an, Samsung a donc perdu 4,4 points. Lors d’un article précédent , nous avions noté que la part de marché de Samsung était restée relativement stable, en se positionnant au-dessus des 23 %. La baisse de Samsung résulte d’une baisse de son volume de vente (près de 12 millions d’unités en moins), aggravé par une progression du marché mondial de 5%.

Le groupe est suivi par Apple, toujours second avec 11,5 % de part de marché. Là aussi, cet indicateur est en baisse, pour les deux mêmes raisons que son concurrent. Comme en début d’année, Apple perd du terrain : -1,5 point. Toutefois, l’érosion est légèrement moins forte en cette fin d’année, certainement grâce au renouvellement des iPhone. En volume, Apple baisse de 8,5 millions d’unités (-14 %).

En troisième position, Huawei rattrape petit à petit son retard. Derrière Huawei se trouvent Oppo et Vivo, ce dernier ayant déboulonné Xiaomi du top 5 mondial (lequel était encore présent au premier trimestre 2016). Les deux outsiders, désormais en tête du classement chinois, représentent respectivement 6,7 % (+3,3 points) et 5,3 % (+2,4 points) du marché. Soit 12 % à eux deux. Et donc plus qu’Apple… En un an, ils ont chacun pratiquement doublé leur part de marché, alors que les volumes ont continué de progresser au niveau mondial. Une vraie performance. Oppo signe d’ailleurs la meilleure progression.