Mohamed Anouar Benabdelouahad, Le PDG de la branche satellitaire d’Algérie Télécom nommée ATS, a fait ce Mardi 08 Janvier 2019 une déclaration des plus inattendues : « le citoyen algérien pourra utiliser le satellite pour se connecter à internet » ! 

Si on savait d’ores et déjà que le satellite algérien Alsat 2-B lancé en 2016 était orienté télécommunications, toutes les prévisions le voyaient plutôt utilisé pour la transmission télévisuelle, voici l’ATS qui nous surprend en déclarant à travers son PDG que l’internet satellitaire arrive en Algérie et sera commercialisée dès septembre 2019, avec un prix comparable à celui de l’ADSL. Cette nouvelle offre, est surtout vue comme complémentaire à l’internet filaire, et n’a donc pas comme objet de la remplacer, chacune ayant ses forces et ses faiblesses.

La fibre optique est chère et très lente à déployer, demande des ressources humaines très considérables, et surtout, elle est sujette aux aléas de la nature, par contre l’internet satellitaire, peut revenir moins cher à l’exploitant, peut couvrir plus de surface, mais souffre d’un très haut ping, elle est surtout utilisée pour désenclaver les régions reculées, montagneuses, ou frontalières.

Donnez nous votre avis :