Le ministère du commerce publie un communiqué dans lequel il annonce qu’il va bientôt mettre fin à l’interdiction de l’importation des smartphones.

La bonne nouvelle que ce communiqué a apporté est que l’interdiction de l’importation des smartphones va prendre fin, la mauvaise est que cette importation ne sera fera pas avec les mêmes quantités ni avec les mêmes prix qu’auparavant.

D’après le communiqué, il y aura « une adaptation d’une nouvelle réforme pour surveiller l’importation, et pour la protection de la balance des payements en adaptant des nouvelles lois de douane ». Ajoutant : « Des impôts seront appliqués sur les produits importés pour la protection du produit national avec un taux de dissuasion de 30 à 200%. Ces impôts seront indiqués pour les différents produits après consultation des concessionnaires économiques ».

Le retour de l’importation reprendra son cours après l’application des démarches judiciaires nécessaires. Comme déjà cité, le prix de ces smartphones va augmenter puisque les impôts sont de 30 à 200%. D’après la même source, 60% d’impots augmente le prix du smartphone de 30 mille dinars jusqu’à 45 mille dinars, sachant que le premier prix est déjà exagéré.

Le deuxième inconvénient est que ces impôts n’incitent pas les importateurs à importer des produits sur le marché national. Avec un taux aussi d’impots aussi élevé, il leur sera difficile de réaliser des bénéfices. Ajouter à cela le risque d’interdire cette importation encore une fois.

Le ministère du commerce a publié une nouvelle liste comportant 877 produits interdits à l’importation. Elle arrive comme une mise à jour pour la liste précédente qui comporte 700 produits dont les téléphones portables et quelques produits électroniques et électroménagers.