Dire que l’accident « Note 7 » était catastrophique serait un euphémisme. LG, qui ne veut surtout pas vivre cette experience tient à s’assurer que son prochain flagship soit « explosion-proof ». Pour cela, elle utilise une technologie reservée normalement aux PC.

En attendant l’explication officielle de la raison derrière le fiasco Note 7 qui devrait arriver le 23 janvier, des informations nous arrivent des labos de LG où le le porte-étendard de la marque, le G6, est en train d’être torturé pour s’assurer qu’il puisse résister aux pires conditions.

Une de ces condition est la surchauffe, et pour remedié à ce problème LG a installé des conduits à l’intérieur qui permettront d’éviter la châleur et, par conséquent, la chauffe/l’explosion de la batterie. LG a confié « mener des tests d’exposition de batterie à la châleur en les plaçant à une température 15% supérieure à celle fixée par les standards internationaux. » Cette technologie n’a rien de véritablement révolutionnaire puisque nous la trouvons déjà depuis longtemps sur les ordinateurs, mais elle permet de bien réduire le risque d’explosion (de 6% à 10%).

The Korean Herald rapporte aussi que la marque est allé plus loin avec d’autres tests, par exemple en perçant la batterie avec une aiguille bien affûtée ou en faisant tomber un objet lourd dessus.

Que pensez-vous de la démarche de LG ?