Dans la dernière édition du journal officiel, le gouvernement algérien autorise, entre autres, les téléphones portables à être importés, avec l’instauration d’une droit additionnel de sauvegarde de 60 %.

Dorénavant, l’importation des téléphones, initialement autorisée par
l’ordonnance no 03-04 datée du 19 Juillet 2003, a laquelle s’appliquera désormais le texte ci-dessous fixant la nomenclature des produits concernés ainsi que les droits d’importation appliqués à ces derniers.

On notera que la taxe de 60% fait ajuster le prix de change de la devise en banque avec celle vendue au marché noire, 1 euro en banque qui équivaut 135 DA en cotation officielle, à qui s’ajouter les droits de 60% coute à l’acheteur 216 DA. Mais il faut savoir que ce ne sont pas tous les produits qui sont concernés par ces taxes, qui vont de +10% à +200%.

Donnez nous votre avis :