La loi des finances complémentaire de 2018 obligera les trois opérateurs téléphoniques exerçant au marché Algérien à dévoiler leurs chiffres d’affaires chaque année, selon les déclarations du ministre des Finances, Abderrahmane Raouia.

Durant sa participation à la discussion autour du projet de loi de finances complémentaire ce mardi, Raouia a précisé que dans le cadre d’augmenter les recettes fiscales du trésor public, les opérateurs mobiles doivent déclarer à la fin de l’année leurs chiffres d’affaires réalisées.
Jusque la, les opérateurs publient leurs chiffres d’affaires mais pas obligatoirement. A la fin de l’année 2017, Ooredoo a déclaré avoir réalisé un chiffre d’affaires de 23 milliards de dinar pour 14 millions d’abonnés, contre 101 milliards de dinar pour Djezzy avec 15 millions d’abonnés. Pour Mobilis, le chiffre d’affaire reste autour de 86 milliards de dinar, et il s’agit du premier opérateur Algérien a dépasser les 20 millions d’abonnés.