Suite au scandale Cambridhe Analytica, Mark Zuckerberg, CEO de Facebook, a promis aux utilisateurs une meilleure protection de leurs données personnelles. Cette promesse ne sera apparemment pas tenue, sauf pour les Européen pour qui les données sont plus protégées que celles des canadiens et des américains.


Mark a affirmé lors d’interrogation que tous les pays n’auraient pas le même niveau de sécurité. Les Européen vont donc bénéficier d’une sécurité totale et une utilisation sure de Facebook. Les Américain et les canadiens par contre n’aurait pas le même système de sécurité.

A partir du 25 mai, ces derniers n’auront pas accès aux mêmes mécanismes et aux mêmes mesures de sécurité que les Européens.

Le fondateur de ce réseau a déclaré qu’il n’était pas obligé de garantir à tous le pays le même niveau de sécurité que les Européens.

Reste à savoir si cette protection se limite au téléchargement d’un fichier contenant les données personnelles. Ou bien facebook va permettre à chaque utilisateur de recevoir une alerte à chaque fois que ses données sont utilisées. Cette question reste posée et on ne saurait y répondre pour l’instant.

L’Algérie a elle aussi eu son mot à dire sur ce sujet. Elle donc joué son rôle en mettant en œuvre une loi qui a pour but d’assurer la protection des données personnelles des algériens. Cette loi a pour but de protéger l’intimité des individus et leur liberté individuelle. Cette loi n’est encore qu’un projet, et elle n’a pas été votée par l’APN.