La nouvelle usine d’intégration électronique de l’entreprise nationale de l’industrie électronique, ENIE, va permettre la fabrication des terminaux de paiement électronique en Algérie, et ce à partir du mois de juin.

D’après le directeur générale de l’entreprise, Jamal Bakara, l’ENIE sera en mesure de fabriquer des TPE, dans le cadre d’un accord signé entre le secteur de la poste, des télécommunications, des technologies et du numérique et le secteur de l’industrie et des mines, afin d’optimiser les outils de production nationale.

L’interlocuteur a ajouté que l’entreprise est en train de recevoir les demandes concernant les finalités du paiement électronique. Ces dernières seront conformes aux critères du secteur de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication. Indiquant que les usines d’integration électronique fonctionnent avec un équipement très développé, capable de fabriquer les plaques et les cartes électroniques compatibles avec les différents dispositifs électroniques.

Le directeur estime que l’usine sera apte de fabriquer 1 million de carte électroniques de différentes catégories en une année, à côté de 700 unités d’installation.

Il a ajouté que cette usine vient pour remplacer l’usine détruite par l’incendie en 2015 qui était doté de différents dispositifs permettant de fabriquer différentes plaques électroniques que ce soit pour les voitures ou pour d’autres appareils électroniques.

L’usine d’assemblage électronique de l’entreprise nationale de l’industrie électronique a été inaugurée jeudi à Sidi Bel Abess, sous la supervision du ministre de l’industrie et des mines Youcef Yousfi, et de la ministre de la poste, des télécommunications, des technologies et du numérique, Houda Feraoun.