En 2016, une barrette de 16 Go de RAM DDR4 se vendait aux alentours de 14.000 DA, mais la demande croissante de la part des fabricants de téléphones mobiles utilisant des puces DDR4 pour la RAM de leurs appareils, à laquelle vint s’ajouter de quelques revers dans la production, et la crise du Bitcoin, a entraîné une hausse des prix des puces dites DRAM tout au long de 2017 et 2018. Le prix de ce même kit de RAM de 16 Go a même vu son prix passer du simple ou double en atteignant les 32.000 DA pendant un certain temps

Heureusement, les choses s’améliorent de plus en plus pour le consommateur. En fin de l’année dernière, le site spécialisé dans la surveillance des prix des puces DRAM appelé DRAMeXchange a déclaré l’existence d’une baisse de la demande de la DRAM sur plusieurs niveaux :

  1. Baisse du volume global des ventes des smartphones.
  2. La pénurie de processeurs Intel qui avait entraîné la baisse de la production d’ordinateurs.
  3. La construction d’une nouvelle usine de DRAM à Taiwan
  4. L’augmentation de la production des DRAM chez Samsung.

Et effectivement, on peut déjà constater une baisse des prix des kits de barrettes de RAM destinées aux Stations de travail et de gaming, mais on peut aussi s’attendre (espérer) à voir cette baisse impacter le prix des smartphones, bien que les constructeurs peuvent davantage choisir d’augmenter la quantité de RAM dans leurs futurs modèles, plutôt que de garder le même nombre de gigas de RAM et baisser le prix.

Une baisse qu’on a déjà pu constater chez des constructeurs locaux comme Raylan qui a pu proposé des prix très agressifs pour sa toute nouvelle gamme sortie cette année.

Le graphique suivant, extrait du site DRAMeXchange,démontre l’évolution des prix des puces DRAM utilisées dans la fabrication des kits de RAM ou directement intégrées aux smartphones en tant que tels :

Prix DRAM entre 2017 et 2019
Prix DRAM entre 2017 et 2019

A lire aussi :