La semaine passée, l’Etat Algérien avait instauré un organe de surveillance d’Internet et de lutte contre la cybercriminalité. Cette décision avait créé une polémique chez les internautes Algériens qui avaient dénoncé cet acte et l’avait qualifié comme une violation de la vie privée. Face à cette polémique, le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui a réagi et a confirmé que cet organe n’avait pas pour but d’empiéter sur la vie privée des algériens, mais bien de les protéger contre la cybercriminalité.

Explication en vidéo:

Pensez-vous que cet organe luttera réellement contre la cybercriminalité ? 

Source: Algérie360