Contre toute attente, l’administration américaine a décidé de partiellement le ban à l’encontre du géant chinois Huawei, en permettant aux entreprises américaines de continuer à lui vendre des équipements et des technologies qui ne constituent pas de menace pour la sécurité nationale américaine.

On ne connait pour l’instant pas la nomenclature des produits spécifiques de Huawei qui seront autorisés sur le marché américain, le critère de la sécurité national étant très vaste et nécessite une enquête approfondie par les autorités compétentes. Ce que l’on sait par contre, c’est que Huawei demeure toujours dans l’Entity List américaine, une liste regroupant tous les organismes susceptibles de porter atteinte aux intérêts américains de part et d’autre dans le monde.

Par la même occasion, le président américain a aussi annoncé le gel des futures taxes que son administration prévoyait appliquer sur les produits chinois, déjà taxés à hauteur de 25% pour certains produits dont la valeur nominale totale atteint les 300 Mds de dollars.

Plus concrètement, cela signifie que les smartphones Huawei recommenceront à recevoir des mises à jour officielles de chez Google. Des mises à jour que l’entreprise chinoise devra se presser de distribuer, car en cas d’échec des négociations entre les deux super puissances mondiales, le ban pourrait revenir, encore plus strict que jamais.

Donnez nous votre avis :