C’est hier, Samedi 19 Septembre que s’est déroulée la 3ème édition du « Tech Camp Algeria », à l’hôtel Marriott de Constantine en coordination avec l’université Mentouri et la Fédération algérienne des personnes handicapées (FAPH), sous le coup d’envoi de L’ambassadrice des États-Unis à Alger, Mme Joan A. Polaschik.

Plus de 150 jeunes actifs de la société civile, venus de 37 wilayas, ont participé à cette manifestation qui succède à celles tenues les deux dernières années, respectivement à Béjaïa et à Ouargla, et qui a été organisée par World Learning Algeria, une organisation non gouvernementale qui œuvre à améliorer les systèmes éducatifs aux quatre coins du monde.

 

Sous le thème «Communiquer le succès : TIC pour capturer l’impact social», Tech Camp Algeria pour objectif de « promouvoir l’échange entre les jeunes du mouvement associatif sur de nouvelles façons d’utiliser les technologies de l’information et de la communication ».

La rencontre s’est déroulé sous forme de conférences et d’ateliers interactifs intensifs, animées par 9 experts dans le domaine des TIC (4 algériens, deux américains, autant de marocains et une tunisienne), a précisé de son côté Andrew Ferrand, membre  américain du comité d’organisation de cette manifestation de deux jours.

La vice-rectrice des relations extérieures, de la coopération, de l’animation et la communication et des manifestations scientifiques de l’université Mentouri, Farida Hobar, a indiqué, de son côté, que cette 3e édition s’inscrit dans le cadre d’un programme mondial « Tech Camp » qui se décline en une série de conférences se déroulant dans plus de 90 pays à travers le monde. La promotion des échanges entre les jeunes actifs du mouvement associatif et la recherche de moyens technologiques pour surmonter les éventuels obstacles auxquels ils auront à faire face.