Beaucoup d’entre nous ignorent que tout le monde ne peut pas ajouter des applications payantes sur Google Play Store, ou d’effectuer des achats via ce dernier sans passer par plusieurs protocoles, dont le premier est le pays ou réside le développeur, et la politique Google qui décide de soutenir ou pas un pays quelconque.

Google travail à fur et à mesure à soutenir un plus grand de nombre de pays. Après avoir annoncé en avril dernier son soutien pour la Tunisie et pour le Zimbaoué, elle revient cette fois pour ajouter six nouveaux pays à cette liste dont l’Algérie qui est l’unique pays arabe sur cette dernière.

Cette nouvelle liste inclus donc l’Algérie, l’Albanie, l’Arménie, Aruba, Nicaragua, Trinité-et-Tobago. Il est désormais autorisé aux développeurs de ces pays d’ajouter des applications payantes sur Google Play Store.

Avec l’Algérie sur la liste, on aura un total de 12 pays arabes autorisés et qui sont:l’Algérie, l’Arabie Saoudite, le Maroc, la Tunisie, L’Egypte, Bahreïn, Qatar, Liban, Koweït, la Jordanie, Amman, Yémen et les Emirats Arabes Unies.