Personne n’ignore que la huitième génération de consoles à toucher à sa fin, de nombreux studios de jeux vidéo ont déjà reçu des kits de développement de prochaine génération, une génération qui s’annonce prometteuse avec Sony qui semble avoir appris des erreurs de la Playstation 4.

La rétrocompatibilité en force

L’histoire a commencé 31 janvier dernier, où des analystes du monde du jeu vidéo ont pu remarquer le dépôt par Sony d’un brevet (pattern) d’un système d’émulation ayant la capacité de reproduire le comportement des anciennes machines de la marque, ouvrant donc la voie à la rétrocompatibilité de la prochaine console avec TOUTES les anciennes générations.

Il faut dire que si la Playstation 4 n’a pas été rétrocompatible avec la Playstation 3, ce fut en grande partie à cause du processeur CELL de la PS3 à l’architecture peu habituelle, qui avait même posé des problèmes aux développeurs de jeux vidéo à l’époque de la génération précédente, n’ayant pu le maitriser qu’en fin de génération, la différence de performances et de graphismes entre les jeux sortis en 2006 et ceux sortis après 2011 est fulgurante.

Tout comme un PC ordinaire, le processeur Jaguar d’AMD qui fait tourner la Playstation 4 est basé sur une architecture x86, la même que sur les processeurs Ryzen supposés être embarqués dans la prochaine Playstation 5.

A lire aussi