La banque d’Algérie a réitéré dans une correspondance adressées à toutes les banques européennes, son appel à ‘respecter les lois régulant le transfert de capitaux’ et de REFUSER la création de comptes bancaires à tout algérien ne disposant pas de résidence permanente dans le pays.


Si les banques et les instances financières européennes répondent favorablement à la requête de la banque d’Algérie, ce sera les algériens disposant de cartes de crédit étrangères qui paieront le prix en premier. Des cartes comme Paysera ou Payoneer s’appuient sur des comptes ouverts à l’étranger pour proposer leurs services aux algériens qui se retrouveront dans l’impossibilité d’acheter depuis des sites web étrangers à l’instar d’Ebay, Aliexpress ou Gearbest.

Cette décision vient donc appuyer la guerre menée contre les importateurs de produits dits caba, afin d’orienter toutes les transactions vers le circuit formel, ce qui risque de faire flamber les prix des smartphones.

A lire aussi

Donnez nous votre avis :