L’entreprise panafricaine d’e-commerce Jumia vient de remplir une IPO et déposer les documents nécessaires pour s’introduire au NYSE (New York Stock Exchange) et devenir donc de ce fait l’une des rares firmes du continent à être cotée à Wall Street.

L’évaluation totale du capital, le prix de l’action et la chronologie de l’ouverture du capital au grand public seront, quant à eux, communiqués dans les semaines à venir selon des sources nigérianes internes à la compagnie.

Le but de cette manœuvre est, selon des analystes, de récolter des fonds afin d’étendre les activités du groupe. La compagnie se vante d’avoir pu servir 4 millions de consommateurs en 2018 répartis sur tout le continent africain, et consolide donc sa position en tant que leader africain du e-commerce.

Fondée à Lagos au Nigeria en 2012, Jumia opère maintenant dans 14 pays africains, dont certains ont des économies en très forte croissance comme le Ghana, le Kenya ou encore le Maroc. Depuis plus d’une année, Jumia ne se contente plus de mettre en lien les vendeurs et les clients, mais propose aussi des services de livraison de plats à domicile avec Jumia Food, un comparateur de prix de vol avec Jumia Flight et même un site de petites annonces appelé Jumia Deals.

A lire aussi

Donnez nous votre avis :

Amateur de sciences, de High-Tech et de la culture geek en général, et ayant comme mission d'étoffer le contenu algérien d'expression francophone.