Premier téléphone Huawei à s’être lancé sans services Google, le Huawei Mate 30 (et Mate 30 Pro) vient de perdre une fonctionnalité cruciale pour les utilisateurs hors-Chine, qui est celle de pouvoir utiliser une faille de sécurité backdoor pour installer les applications de Google après-achat.


En effet, le jour même du début de la commercialisation des Mate 30 et Mate 30 Pro hors Empire du Milieu, des tutoriels ont pullulé sur internet expliquant comment utiliser l’application LZPLAY pour installer l’intégralité des services Google (Play Protect, Maps, YouTube…) de manière illégale bien évidemment. Malheureusement, des chercheurs en sécurité viennent de confirmer des constatations faites par la communauté, qui portent sur le fait que Google ait fermé cette porte de derrière (backdoor) rendant ainsi impossible d’installer ses services sur lesdits modèles.

De plus, la plateforme SafetyNet de protection des smartphones android de chez Google, qui avait déjà rendu certains smartphones rootés quasi inutilisables, vient de retirer les Mate 30 et Mate 30 Pro de la liste des modèles sécurisés. De ce fait, les utilisateurs hors-Chine commenceront sûrement à recevoir des messages d’alerte concernant la sécurité de leur appareil de plus les nombreuses erreurs qu’ils rencontreront lors de l’utilisation de ce dernier, car la majorité des applications android font appel d’une manière ou d’une autre à des services Google lors de leur fonctionnement.

Donnez nous votre avis :