Le constructeur Chinois va avoir un nouveau sursis de 6 mois par les États-Unis, le précédent arrivant à son terme le 18 novembre 2019.

En effet, Huawei va donc pouvoir continuer à travailler avec des entreprises de télécommunications américaines jusqu’en mai prochain, et profiter de cette rallonge pour déployer les mises à jour Android sur ses smartphones.

Attention quand même, Huawei n’aura pas le droit de préinstaller les applications Google, ainsi que le Play Store sur ses nouveaux smartphones, on se demande donc s’ils ne vont pas différer les présentations des ses smartphones en Europe, on rappelle que les Huawei P40 et P40 Pro sont attendus pour Mars 2020.

Les rumeurs se sont donc avérées fausses, après les déclarations du secrétaire d’Etat au Commerce américain, tout le monde pensait que Huawei allait récupérer sa licence Android.

Donnez nous votre avis :