Depuis un moment, les entreprises Chinoises ont beaucoup de mal à vendre aux états unis à cause de plusieurs raisons. ZTE vient par exemple de perdre sa licence Android et Huawei ne veut pas que ça lui arrive.

Petit retour en arrière et mis en situation. Il y plus ou moins une année, Apple s’est vu bannir du marché Chinois pour des problèmes de brevets puis elle est rentrée en conflit avec Qualcomm pour des problèmes d’argents en disant que la firme lui vendait tout plus cher qu’aux autres.

Apple n’a pas apprécié le geste des autorités Chinoises et elle a pris ça comme du favoritisme de leur part envers les marques locales. Plus tard, Donald Trump est élu président et devinez qui l’un de ses conseillers ? Tim Cook, CEO d’Apple. On a entendu le président Américain répété à plusieurs reprises qu’il condamnait la politique des Chinois.

Comment Apple et le gouvernement américains ripostent ? Ils interdisent la vente de plusieurs produits Chinois au états unis, trainent les entreprises en justice, ils révoquent les licences Android (Google a déjà commencé à le faire).

ZTE est l’une des victimes de cette nouvelle politique, elle qui a déjà vu sa licence Android révoquée.

Huawei elle aussi est visée, le numéro 2 mondial, au coud à coud avec Apple sait qu’elle ne sera pas épargné par tout cela. L’entreprise n’a déjà plus le droit de vendre au états unies depuis un moment pour des problèmes de données d’utilisateurs, selon le gouvernement Américain.

Pour éviter d’être pris au dépourvu, Huawei serait en train de travailler sur un système d’exploitation maison qui ne repose pas sur Android. Une manière de couvrir ses arrières aux cas où elle se fait retirer sa licence.

Si Huawei veut faire ça dans le plus grand des secrets, Samsung ne s’en cache pas et travaille ouvertement sur son programme Tizen. En effet, rien ne dit que quand Apple en finira avec les Chinois elle n’essayerait pas de causer de problèmes à Samsung qui est déjà sous microscope et n’a pu commencer à vendre le Galaxy S9 que cette semaine aux états unis.