La ministre de la poste, des technologies de l’information et de la communication, Imane Houda Fraoun a nié toute intention de la part du ministère ou d’Algérie télécom à rembourser les citoyens suite aux coupures d’Internet durant les examens nationaux du baccalauréat.

Dans une déclaration de presse, la ministre a précisé que tout remboursement sur les coupures ne doit être que dans le cas de panes ou de problèmes au-delà de la volonté de l’entreprise ou en raison de la mauvaise gestion, « Algérie Télécom a reçu un ordre de la part du gouvernement et a mis en œuvre sa décision, et elle n’a donc aucune obligation à accomplir ».

Houda Faraoun a surpris tout le monde en disant que les Algériens « n’ont subie de dérangement que pendant deux heures dans le premier jour du BAC seulement », ajoutant que « le peuple Algérien est connu par sa solidarité, et nos jeunes méritent que nous fassions des sacrifices pour eux, surtout si c’est pendant deux heures seulement de notre journée, de plus, les tentatives d’altérer l’examen du BAC ont cessé, donc nous avons remis les services Internet à leur état normal »