Vers la fin de 2015, Google avait déjà fait un pas pour la protection. Il s’agit des mise à jour de sécurité lancées mensuellement pour les téléphones Nexus précédemment, et Pixels actuellement. Cette protections a été adaptée par d’autres fabricants tels que Samsung, Nokia et Sony.

Les smartphones Android sont connus pour être des Open Source. Ce qui laisse découvrir plusieurs fuites de sécurité, qui sont exploitées pour le piratage. Pour éviter ce genre d’incident, Google à mis en place une protection qui est une mise à jour mensuelle pour le système de sécurité pour combler les failles de cette dernière.

Lors de la conférence io2018, Google a assuré qu’elle va inclure une condition dans la licence du système Android pour les sociétés OEM, obligeant l’envoi des messages de mises à jour de sécurité pour éliminer toutes les failles de sécurité des smartphones.

Google n’a pas déterminé la période d’envoi des mises à jour, et la durée du support technique pour les téléphones qui doivent dépasser la période d’envoi des mises à jour de base.

Google peut-elle vraiment gérer tout cela ? Cela est sans doute très difficile, à moins que la société décide de prendre tout cela très au sérieux. Surtout avec le retard que nous avons vu avec la mise à jour Android Oreo qui n’a atteint que 10% des smartphones Android.